Les maths en toute détente

Le blog

Allez plus loin avec Ma Deuxième École !

BREVET 2018 : RETOUR EN FORCE DE L'ÉPREUVE ÉCRITE DE MATHÉMATIQUES

dans la catégorie
Actualités

Brevet de Maths 2018

La réforme du brevet en 2017 avait fait couler beaucoup d’encre : mise en avant du contrôle continu, définition d’un socle commun des compétences, épreuve orale, fusion des épreuves écrites…

L’objectif du Ministère de l’Education Nationale de l’époque était clair : se baser de moins en moins sur les notes, et valoriser les compétences, pour diminuer le nombre de « décrocheurs ». Résultat en juillet 2017 : 89% de réussite au brevet et 70,4% de mentions. Records battus !

Des résultats qui ont posé question car, à peine un an après la réforme, les conditions d’obtention du brevet ont été modifiées par une note du Ministère parue le 4 janvier 2018, sans tambours ni trompettes.

UN DÎPLOME TROP FACILE À OBTENIR ?

Avant d’expliquer ce qui va changer, revenons sur les résultats exceptionnels au brevet 2017. 2 éléments ont aidé à obtenir ce taux de réussite très élevé : l’évaluation du contrôle continu et l’épreuve orale.

Petit rappel : en 2017, le contrôle continu permettait d’obtenir jusqu‘à 400 points sur les 700 points du brevet. Il n'est plus question d'évaluer le candidat sur ses notes en mathématiques, français et autre. Désormais, on évalue l’acquisition de huit champs d'apprentissage du socle commun. Il s'agit de compétences que chaque élève est censé posséder : l'autonomie, la maîtrise du français, les compétences civiques, la culture scientifique… Pour chacune des compétences, les professeurs doivent juger si l’élève a une « maîtrise insuffisante » (10 points), une « maîtrise satisfaisante » (25 points), une « bonne maîtrise » (40 points) ou une « très bonne maîtrise » (50 points).

L'évaluation est réalisée par les professeurs lors du dernier conseil de classe, après concertation générale, car plusieurs compétences sont transversales et concernent deux ou plusieurs matières.

Un niveau de "maîtrise satisfaisante" lors du contrôle continu permettait presque d'obtenir le Brevet (320 points sur les 350 points nécessaires).

Grille Bilan de fin de cycle 3ème

Certains collèges ont-ils fait preuve de trop de bienveillance lors de l’évaluation de ce socle de compétences ? L’explosion des mentions (plus de 30% de mentions très bien en 2017) pourrait en être une conséquence.

La bienveillance est aussi de mise lors de l’épreuve orale qui comptait pour 100 points sur 700 l’an dernier. Autrefois consacrée à l’histoire des arts, l’épreuve est l’occasion pour l’élève de présenter à l’oral un projet mené tout au long de l’année, avant de participer à un échange de 10 minutes avec le jury. Les sujets très variés ont laissé libre cours à l’imagination des élèves. Aucune statistique n’est disponible pour la session 2017, mais pour la session 2016, le Ministère annonçait que l’épreuve orale était la mieux réussie par les élèves, avec au moins 50% des élèves au-dessus de 14/20. Les professeurs sont souvent reconnaissants face à des élèves dont c’est le premier examen oral.

A l’issue de l’épreuve orale du brevet 2017, l’élève avait couvert 500 points sur les 700 du brevet, soit plus de 70% des points. Il ne restait plus que 200 points pour les épreuves écrites anonymes et communes à tous au niveau national.

DES ÉPREUVES ÉCRITES PLUS FORTES EN 2018

Le brevet des collèges 2018 sera désormais noté sur 800, contre 700 pour la version 2017.

Le contrôle continu reste noté sur 400 points et l’épreuve orale sur 100 points, mais les épreuves écrites compteront pour 300 points (au lieu de 200 points en 2017).

Oubliées les épreuves écrites fusionnées français/histoire-géo et mathématiques/sciences. Le nouveau brevet comportera 4 épreuves écrites :

  • une épreuve de français, notée sur 100 points
  • une épreuve de mathématiques, notée sur 100 points (au lieu de 50 l’an dernier)
  • une épreuve d’histoire-géo et d’enseignement moral et civique, sur 50 point
  • une épreuve de physique-chimie, SVT et technologie, sur 50 points

La nouvelle version du DNB remet ainsi au premier plan les épreuves écrites de français et de mathématiques en leur donnant plus de poids.

Le diplôme sera de fait moins facile à obtenir que l’an dernier, car les épreuves écrites sont souvent mal réussies par les élèves. En témoignent les notes obtenues : selon une note d’information de mars 2017 du Ministère de l’Education Nationale, faisant le bilan de la session 2016, en série générale, la moitié des élèves a obtenu moins de 10/20 en mathématiques, un élève sur deux a eu 11,5/20 ou plus en français et 12/20 en histoire-géographie - enseignement moral et civique. Les statistiques ne sont pas disponibles pour la session 2017, mais il est fort à parier que les résultats ne se sont pas améliorés.

DES SEUILS DE MENTION RELEVÉS

Le brevet pourra être obtenu pour tout élève ayant obtenu 400 points sur 800.

À la session 2017, le nombre de mentions a atteint un niveau record :

  • 26,1% des candidats ont obtenu le DNB avec une mention très bien
  • 23,1% des candidats l’ont eu avec une mention bien
  • 21,2% des candidats l’ont eu avec une mention assez bien

Pour 2018, les seuils des mentions ont été revus : la mention « assez bien » sera décernée au élèves ayant obtenu au moins 480 points sur 800 (420 l’année dernière), « bien » à ceux ayant au moins 560 sur 800 (490 auparavant), et « très bien » à ceux ayant au moins 640 sur 800 (560 l’an dernier).

UN BREVET EN DANGER ?

Ces changements sont louables et courageux : le Ministère prend le risque d’afficher pour la première fois une baisse du taux de réussite au brevet.

Cela donne l’impression que le nouveau ministre veut réhabiliter ce diplôme largement bradé pour en faire une étape importante dans le cursus de l’élève. Mais « en même temps », Monsieur Blanquer nous annonce, dans le cadre de la réforme du lycée, la mise en place « d’un bilan de compétences en début de seconde » : selon lui, à la rentrée, les élèves seront évalués sur leur niveau scolaire, notamment en français et en mathématiques.

Blanquer / Bourdin-Direct BFMTV

Dans ce cas, à quoi servent les épreuves écrites de mathématiques et de français du brevet ? Sont-elles là juste pour attribuer un diplôme sans valeur ? C’est bien dommage.

En tout cas, l’été pourrait être studieux pour certains élèves, au-delà du 29 juin, pour préparer cette évaluation de rentrée.

Révisez le brevet avec le parcours en ligne Ma Deuxième École.